Les joyeux retraités en voyage

311. Bravo Pioneer Village

15 septembre 2012

 

Hier soir, j’ai mangé du bœuf jerky. Ça fait tellement longtemps que ça me chicote. J’ai toujours voulu essayer ça mais je n’ai jamais osé. L’autre jour en territoire Amish, il y avait une dégustation et j’ai trouvé le goût très agréable. J’en ai donc acheté à la saveur mesquite. Le problème c’est que je ne sais pas quelle quantité manger. Après souper, ça m’a brassé un peu dans le ventre mais sans plus. Ma nuit s’est bien passée mais Aline m’a appris au réveil qu’elle m’avait entendu roter cette nuit. Aucun souvenir. Quand on est fait fort… ! On visite aujourd’hui Pioneer Village à Minden. Il s’agit d’un immense complexe présentant l’histoire en ordre chronologique des commodités des deux derniers siècles. La collection a été amassée par Harold Warp. Né en 1903 et orphelin dès l’âge de 11 ans, le jeune garçon curieux et inventif s’aperçoit que les poules semblent produire plus d’œufs quand elles profitent de plus de chaleur. Il crée donc un protecteur de plastique transparent qu’il apposera sur les ouvertures du poulailler. Voulant se lancer en affaires, il prit le chemin de Chicago en 1924 où il fit fortune avec les produits de plastique portant son nom. L’étincelle qui enflamma le projet de Minden fut la vente en 1948 de l’école où monsieur Warp étudia étant enfant. Il acheta ensuite l’église puis de nombreuses voitures. En 1953, il démarra Pioneer Village. Contrairement à plusieurs philanthropes qui donnent de l’argent à des fondations, monsieur Warp a amassé personnellement toutes ses curiosités. Sa collection dépeint la formidable évolution des choses de 1830 jusqu’à 1980. Automobiles (environ 350), électroménagers, équipements de ferme, tracteurs, bicyclettes, bains, téléviseurs, armes à feu, calèches, instruments de musique, tondeuses, scies à chaines, œuvres d’art etc… Presque tout y passe. On y voit même des appartements complets de différentes époques. Les cuisines sont les plus fascinantes avec entre autre l’évolution des réfrigérateurs et des fourneaux. On a l’impression d’avoir arpenté 20 musées en même temps. La visite aurait pu s’étirer sur quelques jours. Une expérience qui vaut son pesant d’or. On dort à Elm Creek.

 



20/09/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion