Les joyeux retraités en voyage

319. Au revoir Colorado

23 novembre 2012

 

Hier soir, la fatigue nous a rattrapés. À 19 heures, on se regardait en se demandant pourquoi l’heure du dodo n’arrivait pas plus vite. La nuit fut paisible jusqu’à ce qu’un dégénéré vienne débosser des cabanons en tôle à 5h07 du matin. Avant ce moment, on avait dormi comme des loirs. Au fait quel zoologiste a testé le sommeil des animaux pour inventer une telle expression. Un dortoir avec un loir, un lion, un lézard, une marmotte, un raton-laveur. On les laisse s’endormir puis on les chatouille, on les brasse, on fait du vacarme en débossant de la tôle et on constate quelle bibitte ne se réveille pas. Le loir suivi de près par le siffleux. Aujourd’hui on pédale.  Une longue piste cyclable longe la rivière Colorado sur des dizaines de kilomètres. Seul ennui, l'environnement ne tient pas ses promesses. D’un côté de la piste, les cours arrières des compagnies du parc industriel. De l’autre, plusieurs affichent indiquent que la nature est en voie de se regénérer. Sauf qu’on dirait que celle-ci ne semble pas collaborer avec ce qui est inscrit sur les pancartes. Près du centre-ville, un coin mal famé présente des maisons à l’abandon et un groupe de sans dentiers qui se partagent une cigarette. Rien de bien rassurant. On dine sur Main street avant de revenir au motorisé. Pas encore rassasiés, on choisit un autre sentier pédestre du parc Colorado National Monument. La possibilité d’y voir des mouflons nous rend fébriles. Tristement, ils ne sont pas au rendez-vous. Les murs des canyons nous émerveillent encore. Ce soir on dort et demain, on part pour l’Utah.

 



24/09/2012
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 4 autres membres


Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Espace de gestion